Golf : conseils pour bien choisir ses wedges

Pour bien choisir ses équipements de golf, notamment les wedges, il est primordial de prendre en compte ses différentes caractéristiques ainsi que l’utilisation afin que vous puissiez déterminer le type de matériel le plus adapté.

Considérer le type d’utilisation afin de mieux définir le type de bounce

Si vous êtes plutôt joueur sur le sable ou avec des lies dures, il est conseillé de choisir un wedge à bounce réduite, c’est-à-dire entre 0 et 10°. Ce type de bounce est également conçu pour les joueurs qui ont tendance à être créatif, notamment autour des greens et dans les bunkers dont l’angle d’attaque de balle est horizontal.

Par contre, pour les conditions de sables et les lies mous, une bounce élevé (de 16 à 18°) est à privilégier. Autrement dit, il est fait pour vous si vous aimez plutôt conserver la tête de club square à l’impact quand vous jouez votre coup des bunkers. Évidemment, elle est réservée aux joueurs avec une attaque de balle à la vertical. Pour un joueur polyvalent, les wedges à rebond standard sont conseillés.

Choisir 2 lofts pour couvrir tous les angles

Le loft du wedge est celui qui définit le degré d’inclinaison de la face du club. Il existe différents types de lofts, mais les plus courants sont les 52, 56, et 60. Ce qu’il faut savoir, c’est que la dimension de l’angle définira la trajectoire, le roule et les hauteurs des balles. Ce qui signifie qu’elle déterminera également la distance du coup.

Ainsi, il est conseillé de choisir des wedges avec 2 lofts différents : un 56 et un 52. Le 56 est le plus standard. Il permet de couvrir plusieurs coups selon l’amplitude de votre geste ainsi que l’inclinaison attribuée à la face de club. En tout cas, la distance dépend de la puissance que vous employez, mais elle peut atteindre jusqu’à 75 m. Le 52, quant à lui, permet de combler le manque de club créé par une distance intermédiaire ratée par le 56.

Toujours par rapport à l’angle, sachez que le lie peut également jouer un rôle important. La taille de ce dernier détermine la posture que le club vous imposera.

La largeur de la semelle et la cavité

Si vous êtes habitué à jouer avec une puissance moyenne, il est recommandé de choisir un wedge avec une semelle plus large. Cela vous procure, en effet, de la sécurité et de la stabilité. Par contre, il faut une semelle plus petite, si vous avez une puissance élevée ou un angle de swing plus flat. Il en est de même pour les joueurs plus expérimentés.

Si vous choisissez une semelle plus large, il est conseillé de choisir des wedges avec cavité à l’arrière. Le niveau de tolérance est meilleur, c’est-à-dire que la zone d’impact est plus large et les effets d’un coup déplacé sont minimes.

Débuter le golf avec des clubs putters : bonne ou mauvaise idée ?
Golf : le club hybride est-il le plus efficace ?